Kodo Sawaki

moine sans demeure

Né en 1880 et après une jeunesse difficile il devint moine en 1897.
Il est considéré comme l’un des plus grands maitres zen du 20 ème siècle.
Il s’est inscrit dans la ligné des réformateurs dans l’histoire du zen et n’a eu de cesse de prôner le retour aux sources, la pratique de zazen, la méditation zen avant tout.
Surnommé Kodo sans demeure, il parcourait le pays en organisant des sesshins (période de pratique intense de la méditation zen) et des camps d’été, en formant des disciples hommes et femmes, moines et laïcs, et en fondant des dojos, non seulement dans les temples, mais aussi chez des particuliers, dans des locaux d’entreprises ou dans des usines. Conformément à son surnom, il n’avait pas de temple en son nom propre et voyageait toujours seul.
Il disait à propos de la méditation zen :
« Zazen, est la posture fondamentale et éternelle qui, sans discontinuer, traverse le passé, le présent et l’avenir. »
Comme tous les grands réformateurs, il prônait aussi le « goût des choses anciennes » et s’attachait à marcher sur les traces des maîtres du passé, notamment DOGEN, dont l’enseignement – « Étudier la voie, c’est s’étudier soi-même. S’étudier soi-même, c’est s’oublier soi-même. S’oublier soi-même, c’est être certifié par toutes les existences » – exprime la quintessence même du zen.

En savoir plus :

http://zen-road.org/index.php?option=com_content&view=article&id=8&catid=8&Itemid=9&lang=fr

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s